© Sophie Mentha 2019, tous droits réservés
« [...] Quant aux tapis, ils étaient, à l’origine, des reproductions de jardins. Le jardin, c’est un tapis où le monde tout entier vient accomplir sa perfection symbolique, et le tapis, c’est une sorte de jardin mobile à travers l’espace. Le jardin, c’est la plus petite parcelle du monde et puis c’est la totalité du monde. Le jardin, c’est, depuis le fond de l’Antiquité, une sorte d’hétérotopie heureuse et universalisante [...]. »
Michel Foucault,
Des espaces autres,
1967

Jardin


Assemblage
Tapis et Bryophyllum daigremontianum
52 × 74 × 2 cm
2014

Un jardinier m’avait dit de faire attention avec la bryophyllum, car ses bulbilles (petites plantes poussant sur les feuilles) risquaient, si elles tombaient sur un tapis, de pousser dedans.
J’ai eu envie d’essayer.